forzaivanofficiel.blog4ever.com

Blog officiel français Ivan Basso

Tour 2015

Toute l'émotion de la Grande Boucle 


Ivan : "Paris, ma victoire"

PhotoGrid_1438000908786.jpg

Ivan était hier à Paris pour assister à l'arrivée du Tour et saluer son équipe Tinkoff-Saxo. Dans la Gazzetta de ce lundi Ivan nous raconte sa journée parisienne. Une journée pleine d'émotion, dans une ville que notre Champion porte profondément dans son coeur.

 

"Je l'avais promis : passer le dernier dimanche de juillet à Paris, sur les Champs-Élysées et avec mon équipe. Je l'avais promis, mais je n'étais pas sûr que j'aurais pu maintenir la promesse. Maintenant que je suis ici je souris sous la pluie, heureux. Peu de temps est passé de quand j'ai dû laisser ce Tour car à Pau, lors de la première journée de repos, ils m'avaient diagnostiqué une tumeur au testicule. Je l'ai découvert par hasard,"grâce" à une chute quelques étapes auparavant, et ça a été ma chance. C'est fondamental de la prendre à temps, une telle pathologie. Déjà ce jour-là j'ai commencé à penser à Paris, mais afin que je puisse y être vraiment il fallait que les traitements, l'opération et tout le reste se passent bien. Jusqu'à présent ça a été ainsi, et j'ai pu partir. Avec moi est venu mon fils Santiago, mon second enfant, qui a 9 ans. Nous sommes une famille nombreuse, vous le savez, et ça n'aurait pas été facile de s'organiser pour venir avec ma femme Micaela et les autres enfants, Domitilla, Levante et Tai. J'ai emmené Santiago car plus il grandit plus il se passionne pour le cyclisme, il est intéressé à ce qu'est le monde de papa depuis toujours. Il adore Alberto Contador, mon capitaine, et Alberto l'adore, ils s'étaient déjà rencontrés récemment au Tour d’Italie.

C'est étrange d'être sur les Champs-Élysées en "bourgeois". J'ai été très chanceux, ce lieu est un symbole du cyclisme et la première fois que j'y suis arrivé avec le Tour, il y a 13 ans, j'ai eu le magnifique cadeau d'une photo sur le podium avec l'Arc de Triomphe en toile de fond car je gagnai le maillot blanc du meilleur jeune. Ensuite je suis arrivé troisième en 2004, second en 2005 : ce furent des jours de joie. Et même la dernière fois que j'y étais arrivé avec le Tour, il y a trois ans, ce fut l'occasion de faire la fête car j'étais dans l'équipe avec Nibali, qui termina sur le podium. J'ai grandi, je suis devenu un homme, un père, mais les Champs-Élysées et Paris ont toujours été au fond de moi, ils m'ont accompagné dans un parcours de vie qui continue encore, et je pense qu'ils seront toujours avec moi. C'est mon monde et j'espère y retourner beaucoup d'autres fois.

Mes équipiers à l'arrivée sont arrivés fatigués, trempés, sales, mais fiers du travail fait et commencé en Hollande il y a quasiment un mois. Je les ai embrassé un par un et chaque membre du staff. Est également venu Daniele Bennati, qui avait dû abandonner sur chute. C'était normal qu'il soit là lui aussi. Notre objectif en était un autre, Alberto Contador était venu ici pour réaliser le doublé Giro-Tour, il n'a pas réussi mais il a démontré être le Champion qu'il est car il a lutté jusqu'au bout aussi pour défendre la cinquième place. Une quatrième, une cinquième ou une sixième place au Tour, pour quelqu'un qui a fait une carrière comme la sienne, changeait peu, mais il a tenu à honorer la course jusqu'au dernier mètre. Quel grand. Ils veulent tous savoir comment je vais. Combien d'affection j'ai reçu et combien d'optimisme je me sens de donner en retour. Les choses se passent bien, mercredi j'aurai une rencontre avec le professeur Montorsi à Milano. Et une des dates clés sera le premier septembre, quand je devrai faire IRM, examens du sang, échographie et marqueurs tumoraux. Je suis confiant. En attendant ici arrive le soir. Le temps s'est amélioré, le soleil aussi à pointé le bout de son nez. Le Tour de France est fini, mais c'est très beau de pouvoir y rester encore un peu, sur les Champs-Élysées, quand les gens petit à petit s'en vont et l'Arc de Triomphe en arrière plan te donne l'impression d'être sur une carte postale".

 
 
 
 
FORZA IVAN !!!!!

27/07/2015
2 Poster un commentaire

Ivan, soleil de Paris

SoleI.jpg

Il pleuvait aujourd'hui sur Paris, qui accueillait la dernière étape du Tour de France. Mais en cette pluvieuse journée la capitale a été illuminée en fin de soirée d'un soleil nommé Ivan. Notre Champion a fait son apparition sur les Champs-Élysées aux côtés de tous ses équipiers de la Tinkoff-Saxo. Ivan l'avait promis, si la santé lui permettait, il serait venu saluer son équipe. Après avoir eu l'accord du professeur Montorsi, qui l'a opéré de son cancer, Ivan a donc volé vers Paris en compagnie de son fils Santiago. Même si Ivan devra encore attendre un mois pour savoir si il est véritablement guéri, c'est en forme et avec le sourire qu'on a eu le bonheur de le retrouver. Le 13 juillet dernier il avait tristement dû quitter la Grande Boucle et ses équipiers ont depuis tout fait pour le soutenir, avec notamment Rafal Majka vainqueur de la onzième étape et qui lui avait dédié sa victoire. Son capitaine Alberto Contador a lui lutté pour le podium mais la fatigue du Giro a fini par se faire ressentir. Il a tout de même pris la cinquième place d'un Tour dominé par Christopher Froome. Peter Sagan a lui ramené à Paris, pour la quatrième fois consécutive, le maillot vert du meilleur sprinteur et après avoir passé plusieurs étapes en échappée. Mais la plus belles des victoires est bien-sûr celle de la venue d'Ivan à Paris. Si la guérison n'est pas encore complète, la réussite de l'opération a déjà été une magnifique nouvelle. 

En cette fin de Tour qui se finit sur cette joyeuse note, je voudrais une nouvelle fois remercier toutes les personnes qui sont passées sur le blog, pour laisser des messages d'affection à Ivan. Vous avez été formidables, du fond du coeur merci. Ivan va maintenant poursuivre son repos, mais je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles, la passion ne prend pas de vacances ;)

 

Voici l'interview vidéo d'Ivan sur les Champs-Élysées, par Nicolas Geay de France Télévisions : 

 


 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


26/07/2015
1 Poster un commentaire

Allez Ivan, c'est la course de ta vie

received_935685816474693.jpeg

 

Amis supporteurs, vous écrire a toujours été un grand bonheur. Mais cette fois-ci j'ai tant de mal à trouver les mots. Et c'est avec une immense tristesse au coeur que je vous annonce qu'Ivan quitte le Tour de France car il lui a été décelé un cancer du testicule gauche. Ivan a donné une conférence de presse, avec son équipe et avec la présence d'Alberto Contador, en fin de matinée : "Je rentre à Milano ce soir et je me fais opérer demain. Nous nous en sommes rendus compte après ma chute de la cinquième étape. Ce jour-là j'ai cogné mon testicule contre la selle, comme tant d'autres fois. Mais ça a commencé à me gêner et alors ce matin nous sommes allés ici à Pau où il y a un très bon urologue pour faire une visite. La radio a mis en évidence la présence de cellules cancéreuses au testicule gauche Je dois donc rentrer tout de suite à la maison pour me faire opérer".

Vous êtes déjà très nombreux à avoir apporté votre affection à notre Champion, du fond du coeur je vous en remercie. Une affection profonde me lie à Ivan, au fil du temps il est devenu bien plus qu'un Champion pour moi et ce blog est actif depuis 10 ans grâce à la belle personne qu'il est. Ivan est une formidable inspiration à la fois sportive et humaine. Cette nouvelle m'a profondément touché et toutes mes pensées vont à Ivan et sa splendide famille, sa femme Micaela et ses quatre amours Domitilla, Santiago, Levante et Tai. Ils sauront l'entourer au mieux, comme ils l'ont toujours fait. Ivan est déjà passé par tant de moments difficiles, la vie lui envoie une nouvelle épreuve mais il a une force de caractère unique et cela l'aidera à guérir. Nous t'aimons et t'embrassons très fort Ivan. Ti vogliamo bene e ti abbracciamo forte Ivan.

 

 

 

 

 

FORZA IVAN ! ! ! ! ! 


13/07/2015
33 Poster un commentaire

Résultat 9ème étape TDF : 4ème place du chrono pour la Tinkoff-Saxo

Corsa 2.jpg

Pour clore cette première semaine de Tour de France il y avait un contre-la-montre par équipes de 28 km entre Vannes et Plumelec. Sur les routes bretonnes c’est l’équipe favorite du jour qui s’est imposée : la BMC, avec une moyenne de 52,093 km/h. Une victoire qui s’est jouée à 1s (62 centièmes de seconde exactement). Les deux équipes ont eu le même temps au premier pointage intermédiaire, après 10 km. Puis au second la Sky de Christopher Froome a pris une seconde d’avance, avant ensuite de perdre un peu de temps dans le final, avec Nicolas Roche qui était en difficulté. Derrière BMC et Sky on retrouve la Movistar de Nairo Quintana, à 4s. Puis au pied du podium, à 28s, vient prendre place la Tinkoff-Saxo d’Ivan (très bon chrono de notre Champion qui a fait partie des cinq coureurs à avoir franchi la ligne) et Alberto Contador. L’Astana est juste derrière, à 35s.

Du côté de la Tinkoff, le directeur sportif Steven de Jongh reconnait qu’il espérait un peu mieux : "Nous visions un top 3. L’équipe a été bien coordonnée mais nous aurions pu aller plus vite. Nous avons perdu 1s par kilomètre. Nous avons bien partagés le travail, les garçons ont roulé comme nous l’avions planifié mais nous n’étions tout simplement pas assez rapide. Je ne crois pas que nous aurions pu aller plus vite. Je suis satisfait car tout le monde a fait de son mieux. Maintenant Alberto est à 1mn03 de Froome mais nous avons encore beaucoup de terrain pour reprendre du temps. Ce sera à Sky de contrôler la course. Je continue de penser qu’Alberto peut réaliser son objectif". Froome reste donc leader du classement général. Alberto est 5ème à 1mn03s et Ivan 158ème à 51mn23s.

 

- Classement de l’étape : 

1. BMC en 32mn15s

2. Sky à 1s

3. Movistar à 4s

4. Tinkoff-Saxo à 28s

5. Astana à 35s 

 

- Classement général : 

1. Christopher FROOME (Sky) 31h34mn12s

2. Tejay VAN GARDEREN (BMC) à 12s

3. Greg VAN AVERMAET (BMC) à 27s

4. Peter SAGAN (Tinkoff-Saxo) à 38s

5. Alberto CONTADOR (Tinkoff-Saxo) à 1mn03s

158. Ivan BASSO (Tinkoff-Saxo) à 51mn23s

 

 

Lundi les coureurs seront à Pau pour la première journée de repos du Tour. Ils reprendront la route pour la Fête Nationale, avec une étape Pyrénéenne qui partira de Tarbes et se conclura, après 167 km, à La Pierre Saint-Martin. Cette montée, classée hors-catégorie, est longue de 15,3 km pour 7,4 % de moyenne. Auparavant trois côtes de quatrième catégorie seront sur le parcours : Bougarber (1,4 km à 6,2 %), Vielleségure (1,7 km à 5,9 %) et Montory (1,8 km à 6,3 %). 

 

http://static.blog4ever.com/2014/01/760959/10.png

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


12/07/2015
5 Poster un commentaire

Résultat 8ème étape TDF : Sagan passe au vert

11728760_1100015060028080_2268689897234118743_o.jpg

 

Après le Mur de Huy en début de semaine, les coureurs du Tour de France avaient ce samedi rendez-vous au Mûr de Bretagne et ses 2 km à 6,9 %. Au départ ce matin la question était de savoir qui allait bien pouvoir l’emporter car entre les sprinteurs, les baroudeurs, les puncheurs ou bien un des favoris au général, difficile de savoir à qui cette côte serait finalement la mieux adaptée. Dans un premier temps ce sont les baroudeurs qui ont été à l’honneur, avec au 6ème km la sortie de Sylvain Chavanel (IAM) et Bartosz Huzarski (Bora-Argon 18), rejoints au 9ème km par Romain Sicard (Europcar) et Pierre-Luc Périchon (Bretagne-Séché Environnement). Mais très vite le peloton a vu d’un mauvais oeil cette échappée et la Lotto-Soudal s’est portée à l’avant pour faire redescendre un écart qui était monté à 4 minutes. Mais une échappée peut parfois en cacher une autre…

En effet après un peu plus de 100 km de course, 17 hommes ont à leur tour attaqué. Mais des 17 ils ne furent que trois à pouvoir poursuivre l’aventure : Lars Bak (Lotto-Soudal), Michal Golas (Etixx-Quick Step) et Bartosz Huzarski (Bora-Argon 18). Cette fois-ci c’est la Cannondale-Garmin qui a intensément mené la poursuite. À 8 km de l’arrivée le peloton s’est à nouveau retrouvé groupé. Au pied du Mûr de Bretagne c’est la Sky qui a haussé le rythme et dans l’ultime kilomètre le capitaine de la formation britannique, Christopher Froome, a voulu tester les autres leaders. Tous ont suivi à l’exception de Vincenzo Nibali (Astana), qui est arrivé en haut du Mûr avec 10s de retard. La victoire d’étape est elle revenue à un français, Alexis Vuillermoz de l’AG2r La Mondiale, qui a accéléré après Froome. Daniel Martin (Cannondale-Garmin) a essayé de revenir à sa hauteur mais il a échoué à la deuxième place, à 5s. Puis un peloton de 25 coureurs, avec tous les leaders sauf Nibali, a fini à 10s.

Ivan, 120ème à 6mn12s, a fait sa course d’équipier, avant ensuite de relâcher son effort à environ 4 km du Mûr. Pour la Tinkoff ce fût une bonne journée, avec Peter Sagan, qui grâce à sa 4ème place est devenu maillot vert. Il portait déjà le maillot blanc du meilleur jeune, et avec le chrono par équipes de demain il peut rêver en jaune : "J'espérais gagner aujourd'hui, et le terrain était parfait pour moi, avec deux kilomètres de montée, le premier assez dur et le deuxième plus facile. J'ai vu que Froome et Vuillermoz étaient forts, et j'ai dû les laisser partir. J'ai franchi la ligne à moitié mort. Après le sprint intermédiaire, nous n'avons pas cessé de rouler à fond jusqu'à la fin. Je voulais m'économiser pour la montée, mais à ce rythme c'était impossible. Valverde m'a dépassé sur la ligne, il est meilleur grimpeur que moi. Je vais essayer de garder ce maillot vert mais Greipel est très fort, et il veut aussi le maillot vert. Il va falloir que je réfléchisse à une stratégie pour augmenter mon avantage. Aujourd'hui j'ai le vert, mais peut-être que demain je serai en jaune". Au général 11s séparent Sagan de Froome. Alberto est 7ème à 36s et Ivan 167ème à 50mn56s.

 

- Classement de l’étape : 

1. Alexis VUILLERMOZ (AG2r La Mondiale) 4h20mn55s

2. Daniel MARTIN (Cannondale-Garmin) à 5s

3. Alejandro VALVERDE (Movistar) à 10s

4. Peter SAGAN (Tinkoff-Saxo) à 10s

5. Tony GALLOPIN (Lotto-Soudal) à 10s 

14. Alberto CONTADOR (Tinkoff-Saxo) à 10s

120. Ivan BASSO (Tinkoff-Saxo) à 6mn12s

 

- Classement général : 

1. Christopher FROOME (Sky) 31h01mn56s

2. Peter SAGAN (Tinkoff-Saxo) à 11s

3. Tejay VAN GARDEREN (BMC) à 13s

4. Tony GALLOPIN (Lotto-Soudal) à 26s

5. Greg VAN AVERMAET (BMC) à 28s

7. Alberto CONTADOR (Tinkoff-Saxo) à 36s

167. Ivan BASSO (Tinkoff-Saxo) à 50mn56s

 

 

Dimanche sera placé sous le signe du contre-la-montre, avec un chrono par équipes de 28 km, de Vannes à Plumelec. Le final se fera sur la côte de Cadoudal (1,7 km à 6,2 %).

La Tinkoff-Saxo partira à 16h35. 

 

http://static.blog4ever.com/2014/01/760959/9.png

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


11/07/2015
1 Poster un commentaire

Résultat 7ème étape TDF : Enfin une tranquille journée

VB2.jpg

La septième étape du Tour est partie sous un grand soleil mais sans son maillot jaune Tony Martin. L’allemand, qui a lourdement chuté hier, a dû se résoudre à l’abandon et il se fera prochainement opéré de la clavicule. En l’absence de Martin, c’est à Christopher Froome que revenait le port de la tunique jaune, mais le coureur de la Sky a préféré rester avec son maillot d’équipe : "Par respect pour Tony je ne mets pas le maillot jaune. Et puis il se mérite, je veux le prendre sur la route, pas en profitant des ennuis des autres". C’est donc par un beau geste de fair-play qu’a été lancée l’étape. Une étape qui a comme les jours précédents vu la constitution d’une échappée et ce 1,5 km après le départ. Ils furent cinq à se lancer à l’offensive : Kristijan Durasek (Lampre-Merida), Luis Angel Mate (Cofidis), Brice Feillu et Anthony Delaplace (Bretagne-Séché Environnement) et Daniel Teklehaimanot (Mtn-Qhubeka). Du courage les cinq hommes n’en n’ont pas manqué, mais les jeux étaient faits d’avance. Car sur les routes plates menant à Fougères, les sprinteurs n’avaient pas l’intention de laisser filer la victoire. Mate a tenté de continuer seul, à 32 km de l’arrivée. Durasek, Feillu et Delaplace ont suivi. L’échappée a repris vie quelques kilomètres, avant de se faire avaler à 11 km de Fougères. Le peloton s’est alors dirigé vers le sprint. Un sprint royal avec tous les meilleurs. Parmi eux, Mark Cavendish (Etixx-Quick Step). Il cherchait à lever les bras depuis dimanche, et il est enfin parvenu à ses fins. André Greipel (Lotto-Soudal), déjà vainqueur de deux étapes, à cette fois-ci dû se contenter de la deuxième place et Peter Sagan (Tinkoff-Saxo) de la troisième. 

Nouvelle journée d’équipier pour Ivan, 153ème à 55s. On a pu le voir à l’avant du peloton aux côtés de son capitaine Alberto Contador, et même à l’arrière en porteur d’eau. Alberto est lui tombé lors du départ fictif dans les rues de Livarot, mais sans conséquence. Au général Froome redevient premier. Alberto est 7ème à 36s et Ivan 166ème à 44mn54s

 

- Classement de l’étape : 

1.Mark CAVENDISH (Etixx-Quick Step) 4h27mn25s

2. André GREIPEL (Lotto-Soudal)

3. Peter SAGAN (Tinkoff-Saxo) 

4. John DEGENKOLB (Giant-Alpecin) 

5. Alexander KRISTOFF (Katusha) 

60. Alberto CONTADOR (Tinkoff-Saxo) 

153. Ivan BASSO (Tinkoff-Saxo) à 55s

 

- Classement général : 

1. Christopher FROOME (Sky) 26h41mn51s

2. Peter SAGAN (Tinkoff-Saxo) à 11s

3. Tejay VAN GARDEREN (BMC) à 13s

4. Tony GALLOPIN (Lotto-Soudal) à 26s

5. Greg VAN AVERMAET (BMC) à 28s

7. Alberto CONTADOR (Tinkoff-Saxo) à 36s

166. Ivan BASSO (Tinkoff-Saxo) à 44mn54s

 

 

Au programme de ce samedi, 181,5 km entre Rennes et Mûr de Bretagne. Un final sur le Mûr qui fera 2 km à 6,9 % de moyenne. À mi-étape il y aura le Col du Mont Bel-Air (4ème catégorie, 1,5 km à 5 %). 

 

http://static.blog4ever.com/2014/01/760959/8.png

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


10/07/2015
0 Poster un commentaire

Résultat 6ème étape TDF : Une calme étape, un chamboulé final

http://static.blog4ever.com/2014/01/760959/artfichier_760959_4980708_201507092421795.jpg

Cette sixième étape était promise à un sprinteur. Mais sur un grand tour tout ne passe pas toujours comme prévu…Pourtant en début de course le scénario semblait déjà écrit. Au quatrième kilomètre une échappée s’est formée, avec Perrig Quemeneur (Europcar), Kenneth Van Bilsen (Cofidis) et Daniel Teklehaimanot (MTN-Qhuebeka). Malgré une avance maximale qui a atteint les 12mn30s, on se doutait que les équipes de sprinteurs allaient réagir. Et il en a bel et bien été ainsi. La poursuite s’est mise en route et l’écart a logiquement fondu. À quatre kilomètres de l’arrivée ce fut le clap de fin et la préparation du sprint a commencé. La journée avait été calme au niveau des chutes mais malheureusement, à 800 mètres de l’arrivée, le maillot jaune Tony Martin (Etixx-Quick Step) est tombé, entraînant avec lui d’autres coureurs dont Vincenzo Nibali (Astana) et Nairo Quintana (Movistar). L’équipe Etixx à terre avec Martin, mais au sommet avec Zdenek Stybar. Car dans cette grande désorganisation, Stybar en a profité pour prendre quelques mètres d’avance sur les sprinteurs encore en lice pour l’emballage. Il est parvenu à maintenir 2s sur Peter Sagan, à nouveau deuxième, et le français Bryan Coquard de l’Europcar. Martin a lui franchi la ligne aidé par ses équipiers, mais demain il ne sera probablement pas au départ car il souffre d’une fracture à la clavicule droite. Dans ce cas c’est Christopher Froome qui redeviendrait maillot jaune. 

Ivan a lui bien récupéré de sa chute d’hier et il a passé la journée aux côtés de son capitaine Alberto Contador, à l’avant du peloton. Son travail d’équipier accompli, Ivan s’est relevé et il a fini 182ème à 4mn45s. Au moment de la chute finale il était donc loin et aucun Tinkoff-Saxo n’a d’ailleurs été touché. Le directeur sportif Steven de Jongh dresse un bon bilan de la course de son équipe : "Aujourd’hui c’était moins agité que les jours précédents et les garçons ont une fois de plus été bien concentré dans leur travail. Sagan était libre de faire le sprint et il a montré qu’il était en très bonne condition. Il s’est parfaitement positionné dans la montée finale. Mais Stybar a intelligemment couru, alors que les sprinteurs attendaient que quelqu’un prenne la responsabilité d’aller le chercher. Peter était isolé car nous étions concentré sur Alberto. Katusha avait quelques hommes mais ils n’ont pas semblé vouloir prendre la situation en main. Peter a pris la deuxième place, c’est un peu dommage, mais cela dit, nous sommes très heureux que nos coureurs n’aient pas été impliqués dans la chute finale, qui a malheureusement coûté une clavicule cassée à Tony Martin".

 

- Classement de l’étape : 

1. Zdenek STYBAR (Etixx-Quick Step) 4h53mn46s

2. Peter SAGAN (Tinkoff-Saxo) à 2s

3. Bryan COQUARD (Europcar) à 2s

4. John DEGENKOLB (Giant-Alpecin) à 2s

5. Greg VAN AVERMAET (BMC) à 2s

16. Alberto CONTADOR (Tinkoff-Saxo) à 2s

182. Ivan BASSO (Tinkoff-Saxo) à 4mn45s

 

- Classement général : 

1. Tony MARTIN (Etixx-Quick Step) 22h13mn14s

2. Christopher FROOME (Sky) à 12s

3. Tejay VAN GARDEREN (BMC) à 25s

4. Peter SAGAN (Tinkoff-Saxo) à 33s

5. Tony GALLOPIN (Lotto-Soudal) à 38s

8. Alberto CONTADOR (Tinkoff-Saxo) à 48s

167. Ivan BASSO (Tinkoff-Saxo) à 44mn11s

 

 

Pour la septième étape le départ sera donné de Livarot et le peloton rejoindra Fougères, après avoir parcouru 190,5 km. Hormis une côte en début de course (Canapville, 1,9 km à 4,7 %), le profil sera plat.

 

http://static.blog4ever.com/2014/01/760959/7.png

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


09/07/2015
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :